Archives de catégorie : 4.0 Ice Cream Sandwich

récupérer et partager une image pièce-jointe reçue par MMS

using stock SMS app, I just long pressed on the picture and said save attachment, it saved it to the downloads folder on the internal sdcard

1. dans la liste des Message (SMS/MMS) => selectionner la conversation et le MMS qui contient l’image desirée

2. Il faut faire un appui long sur le MMS recu, un menu va apparaitre => selectionner enregistrer l’image

3. l’image sera sauvegardée dans le dossier « download » de la carte SD donc quand vous ouvrez l’appli Xplore

vous allez dans /sdcard puis dans /Download

soit comme chemin

/sdcard/Download

(vous pouvz vérifier dans la barre d’adresse de Xplore)

puis vous verrez votre image.

En appuyant longtemps sur l’image vous aurez un menu déroulant qui va apparaitre et vous avez un bouton « partager ».

Avec ce bouton vous pouvez vous envoyer l’image par email en PJ.

téléphone Android : préparer un voyage à l’étranger 2/2 s’occuper en avion ou quand la 3G/roaming data est désactivée : Google Books, Google Maps et Spotify offline

– mettre en cache certaines zones de plans dans Google Maps

Dommage qu’il ne soit pas possible à ma connaissance de mettre en cache des itinéraires

– avoir/rapatrier tous ses livres de son compte Google Books sur son smartphone Android :
2 méthodes pour être sûr de pouvoir les lire hors connexion, en prévision d’un voyage en avion ou d’un séjour à l’étranger au cours duquel vous n’aurez pas accès à Internet :

– quand vous êtes en train de lire un livre, pour pouvoir lire un livre hors connexion, sélectionnez
touche menu sur les modèles d’Android qui disposent de cette touche physique ou touche menu virtuelle -> Activer la consultation hors connexion

If you’re within a book, you can pin the book by tapping on the system menu button in the top-right corner, and tapping « Keep on device ».

– Dans l’affichage des livres sous forme de liste, vous pouvez « épingler » des livres :

Books that are available for offline reading, are marked by a blue dot.
In your library’s carousel mode, the blue dot appears on the bottom right corner of the book cover.
In list mode, the blue dot contains a pin icon, and appears next to the book.

If you are in carousel mode, tap the system menu button in the top right corner, then tap « Make available offline ». You’ll be taken to the library’s list mode. If you’re already in list mode, tap on the pin icon next to the cover of the book you want to keep available offline. Once the book is finished downloading, the pin icon should be upright, white and surrounded by a blue dot. This indicates that your book has been successfully downloaded and pinned to your device.

Si vous désactivez l’épinglage d’un livre, il ne deviendra pas immédiatement indisponible en mode hors connexion, mais il risque d’être supprimé lorsque votre appareil manquera d’espace disponible.

– rapatrier sur le smartphone certaines playlists Spotify (uniquement si vous êtes abonnés à 9,99€ / mois)

D’autres idées pour s’occuper sans 3G ? Merci.

chronique radio sur le smartphone haut de gamme Samsung Galaxy S3

Plus fin, plus léger, plus beau… La rengaine est connue mais elle enchante toujours les geeks.

Comme avec le Galaxy S2 l’an dernier, Samsung a mis tout son savoir faire dans le Galaxy S3 dévoilé hier à Londres en grandes pompes. A l’instar d’Apple, le coréen à voulu faire de ce lancement un événement unique en dehors des salons spécialisés.

Un smartphone bourré de capteurs : capteur si des yeux lisent l’écran, l’écran reste allumé

Ce qui frappe tout d’abord, c’est la taille et la qualité de l’écran (super AMOLED haute définition 4.8 pouces) ainsi que la finesse et la légèreté de l’appareil (133 grammes à peine).Certains raffinements technologiques ne laissent pas indifférents comme, par exemple, le capteur de visage qui détecte automatiquement la présence de l’utilisateur et éviter que l’appareil ne se mette en veille lorsqu’on l’utilise. Idem pour passer un coup de fil : il suffit de sélectionner un contact dans son carnet d’adresse et d’approcher le téléphone de son oreille pour lancer l’appel.

Partage de données sans fil : S-Beam

Dans le même ordre d’idée, l’appareil reconnaît les personnes que vous prenez le plus souvent en photo et les classe dans des dossiers correspondants pour peu que vous ayez pris soin de les identifier.Le Galaxy S3 est également plus convivial et plus communiquant. Par exemple, pour partager une photo avec un ami équipé du même appareil, il suffit de poser les deux smartphones l’un sur l’autre. Le contact s’établit alors automatiquement grâce à la technologie sans contact NFC et le fichier est transféré.

Samsung introduit sur cet appareil des des fonctions de partage avancé au sein du domicile avec la possibilité d’envoyer une photo ou une vidéo très simplement depuis le smartphone vers un ordinateur ou vers un téléviseur (système DLNA) suivant en cela Apple et sa technologie Air Play. Il est également possible de transformer le joujou en console de jeu vidéo et de se servir du téléphone comme manette en affichant l’image sur la télé du salon. Cerise sur le gateau : le smartphone se recharge sans fil grâce à un système d’induction.GS3

Un smartphone ultrafin (8.6 mm)

Commande vocale : S-Voice, un Siri (reconnaissance vocale sur iPhone 4S) amélioré

Enfin, ce Galaxy S3 – qui tourne sous la dernière version d’Android – comprend ce qu’on lui demande grâce la commande vocale en langage naturel. Une fonction qui ressemble au système Siri de l’iPhone 4S mais qui semble plus évoluée puisque l’on peut non seulement demander le temps qu’il fera demain mais également, par exemple, activer l’appareil photo ou d’autres programmes juste en prononçant des mots-clés.

Bref, ce Galaxy S3 prétend concentrer le meilleur de la technologie actuelle. Il sortira en juin, soit un an après le Galaxy S2 qui s’est vendu à 20 millions d’exemplaires, et coûtera environ 650 Euros. Samsung, désormais Numéro 1 mondial de la téléphonie mobile devant Nokia et Apple, compte sur ce nouveau joujou pour maintenir son avance face à une concurrence de plus en plus féroce.

Comment afficher sa boite de réception Gmail complète et pas que prioritaire sous « Ice Cream Sandwich » ?

Je suis sous Android 4.0 Ice Cream Sandwich.

J’ai un problème : j’ai plusieurs adresses Gmail.
L’adresse Gmail principale, je l’utilise avec la boite email prioritaire.

Mais dans l’appli Gmail je ne vois que la boite prioritaire, pas la boite normale avec tous les emails (prioritaires et non-prioritaires).

Comment faire ? (je clique sur « prioritaire » mais cela m’affiche les adresses Gmail pour accéder aux autres boites de mes autres comptes, pas d’autres options).

J’arrivais avant sur Gingerbread.

Merci,

Nouvelles démos sur Android 4.0 « Ice Cream Sandwich » : intégration de l’appli people dans l’appli Gmail

Les démos commencent après l’introduction entre Eric Schmidt et Loic Le Meur.

Elle sont faites par Hugo Barra, product manager Android chez Google.

Démos présentées (entre autres) :
– appli « People » (qui remplace l’appli « contact ») : intégration à Gmail sur Android.
L’appli « contacts » était déjà intégrée à l’appli SMS dans Android 2.3 Gingerbread (un clic sur la photo du destinataire d’un SMS faisait apparaître des boutons pour appeler un contact).

– photos en panorama et « effets spéciaux » (visage déformé, gros yeux, gros nez…) en direct de la caméra ;

– Android Beam (communication NFC entre 2 téléphones dotés de cette puce Near Field Communication).

…etc.

Interview en français d’Hugo Barra, Directeur produit chez Google sur Android 4.0 Ice Cream Sandwich

Interview exclusive en français (Hugo Barra parle très bien français ; il est brésilien).

Hugo Barra n’a le temps de n’aborder que quelques points :
– Android existe depuis 4 ans (3 ans et demi en fait, Android 1.1 et le HTC Dream/T-mobile G1 est sorti à l’automne 2008)
– Android est à sa version 4.0 en 2011
– « interface plus rapide, plus intuitive »
– Hugo Barra parle de « face unlock » le système inventé par Android 4.0 pour dévérouiller son téléphone sans mot de passe ni « chemin » à tracer avec un doigt
– appareil photo qui se déclence instantanément
– mode panoramique 180°
– vidéos HD
– ajouter des effets sur les photos ou les vidéos.

Source de l’interview sur le site de France Info.

Les caractéristiques matérielles du Google phone Samsung Galaxy Nexus commentées et comparées à l’iPhone 4S

INTRODUCTION

D’où je parle :
– j’ai une sensibilité pro-Android (surtout anti-Apple en fait) [depuis que j’ai longuement manipulé un iPod touch en 2009. J’ai possédé un htc Magic dès son lancement en France en juin 2009 et possède maintenant un Nexus S depuis qu’il a été disponible en mars/avril 2011. Je suis passé par les versions de l’OS Android 1.5 Cupcake, 1.6 Donut, 2.2 FroYo et enfin 2.3 Gingerbread. Je n’ai malheureusement jamais pu manipuler Android 3.0 Honeycomb puisque je ne possède pas (encore) de tablette Android]
Je vais essayer malgré tout de rester objectif.
Je ne m’adresse pas seulement aux lecteurs qui ont déjà un smartphone Android.
Mon propos est plutôt pour schématiser d’expliquer pourquoi Android est une alternative crédible à iOS et de démontrer sur quels points le Samsung Galaxy Nexus est meilleur que l’iPhone 4S (et sur quels (rares) points l’iPhone est devant.

En résumé, si vous ne savez pas quel smartphone choisir et que vous hésitez entre un iPhone (4 ou 4S) et un Android (le Samsung Galaxy Nexus ou le Nexus S), cet article est fait pour vous.

– disponibilités
. de l’iPhone 4S : depuis le 14 octobre 2011
. du Samsung Galaxy Nexus sous Android : début novembre 2011 (edit : il a été finalement disponible le 20 décembre en exclu temporaire chez SFR en France)

– prix des téléphones « nus » (sans carte SIM ni engagement) avec 16 Go de mémoire :
. iPhone 4S : 629,00 €
. Samsung Galaxy Nexus : ~590 € car il est annoncé à 515 £ en Grande-Bretagne
Non seulement le Samsung Galaxy Nexus est moins cher (à cause de matériaux comme le plastique moins nobles et moins chers contrairement aux iPhones 4 et 4S en acier) mais en plus Samsung et Google n’entubent pas leur clients : la conversion €/$ n’est pas 1:1 au désavantage de l’eurozone comme chez Apple mais celle du marché.

HARDWARE commenté

– Processeur double-coeur cadencé à 1,2 GHz : petite déception par rapport au Samsung Galaxy S II. Il faudra attendre les benchmarcks avec le processeur A5 double coeur de l’iPhone 4S
– Ecran de 4,65 pouces Super AMOLED HD : très grande taille (mais téléphone beaucoup plus long que large : 16/9 quand l’iPhone est 1,5:1) et le Super AMOLED HD promet de superbes couleurs, meilleures que l’écran des iPhones qui n’est que LCD/LED)

Résolution de 1280 x 720 pixels tout simplement la plus grande résolution jamais atteinte pour un smartphone à ma connaissance (edit ultérieur, attention : à comparer avec le Galaxy Note qui fait 5 pouces), supérieur à l’écran Retina des iPhones 4 et 4S qui était pourtant la référence depuis juin 2010 (et supérieure même au Motorola Droid RAZR sorti le même jour que le Samsung Galaxy Nexus et au récent Windows Phone HTC Titan)
[tableau comparant les résolutions et le nombre de pixels par pouce des iPhones 4 et 4S et des téléphones Android récents]

– 1 Go de RAM : on pouvait attendre 2 Go mais l’iPhone 4S n’a que 512 Mo de RAM

16 ou 32 Go de mémoire interne : à l’heure du « cloud computing » cela se comprend qu’il n’y ait pas de course à la mémoire la plus grosse. l’iPhone 4S propose certes 64 Go en option mais à un prix astronomique (plus de 800 $ si mes souvenirs sont bons).

– Pas de lecteur de cartes microSD (c’est la philosophie de Google pour ses Google phones depuis le Nexus S)

– Appareil photo dorsal de 5 mégapixels, flash LED et autofocus (enregistre des vidéos en FullHD (1080p) à 30 fps) : dans la course au mégapixels comme argument marketing on pourra regretter que le Samsung Galaxy Nexus soit en retrait par rapport au Samsung Galaxy II et surtout à l’iPhone 4S (qui ont tous les deux un capteur de 8 mégapixels). Mais les photographes expliqueront que plus un petit capteur a des mégapixels moins chacun d’entre eux reçoit de lumière et donc moins bonne est la photo surtout en faible luminosité (si je comprends bien). Et qui voudrait manipuler des photos faisant une taille de 8 Mo chacune ?

– Caméra frontale de 1,3 mégapixels pour le chat vidéo et face unlock : je n’ai jamais cru à l’intérêt du chat vidéo

– WiFi 802.11 a/b/g/n

– Bluetooth 3.0

– NFC (Near Field Communication) : utile pour Google Wallet (paiement sans contact) et Google Beam (transfert de favoris via NFC). A noter que l’iPhone 4S ne dispose pas de NFC alors que le Nexus S disposait déjà d’une puce NFC

– Accéléromètre

– GPS

– Boussole numérique

– Capteurs de luminosité (peut servir à régler automatiquement la luminosité de l’écran) et de proximité (sert à éteindre l’écran quand on téléphone)

– Baromètre ?! : peut servir à mesurer l’altitude ou prédire le temps qu’il fait (on pourrait imaginer qu’une appli « communautaire » utilise les baromètres des Samsung Galaxy Nexus pour avoir une météo « communautaire » en temps réél)

– Batterie Li-on de 1750 mAh

– Dimensions : 135,5 x 67,94 x 8,94 mm

– Poids : 135 g. Plus léger que l’iPhone 4S grâce au plastique (comparé à l’acier) mais certains aiment avoir des téléphones lourds pour les sentir dans la poche et ne pas les oublier.

revoir la présentation en vidéo du Galaxy Nexus et d’Android 4.0 « Ice Cream Sandwich »

Car contrairement à la politique élitiste d’Apple qui ne propose jamais de diffusion en direct de ses « keynotes », non seulement Google diffuse en direct (webcast) ses évènements sur Internet mais aussi propose la vidéo pour les revoir.

A noter que 2 démonstrations n’ont pas fonctionné lors de la présentation :
– face unlock (dévérouiller son téléphone en présentant son visage à la caméra frontale)
– « quick message to answer a call » : répondre par un SMS déjà écrit (à choisir parmi une liste de SMS standard enregistrés) à un appel au lieu de simplement raccrocher si on est déjà occupé